Otome Game

Article vite fait bien fait : le DLC Steam Prison (Fin Route !!!).

Si je dis « vite fait bien fait », ce n’est évidemment pas parce que je ne prends pas au sérieux ma carrière de blogueuse ! Loin de moi l’idée de prendre la peine de dépoussièrer le blog juste pour bâcler un article. Mais il se trouve qu’aujourd’hui, on ne va pas parler d’un jeu mais d’un DLC donc, forcément, il y aura moins de choses à dire que d’habitude !

Le DLC en question concerne Steam Prison, un otome game d’HuneX localisé par MangaGamer dont vous pouvez lire ma review ici :

Coup de ♥ pour Steam Prison !

Et comme le titre l’indique, ça a été un gros coup de coeur pour moi et c’est, à ce jour, mon otome game préféré !

Si on en reparle aujourd’hui, c’est parce que depuis octobre dernier, une route qui était jusqu’alors seulement disponible sur la version PS Vita est sortie sur PC. Cette route, c’est bien sûr celle de Fin, considéré comme le grand oublié de Steam Prison : coéquipier de l’héroïne au début du jeu, il l’aime en secret depuis qu’il a posé ses yeux sur elle mais, malheureusement pour lui, ça n’ira jamais plus loin. Non seulement il ne finit avec Cyrus dans aucun scénario mais en plus, il est pas mal maltraité par le jeu : Fin tourne mal ! Et quand il ne tourne pas mal et qu’il a une fin heureuse, bah, il est quand même célibataire (ça arrive aux meilleurs d’entre nous). Certain-e-s diront donc que cette route n’était que justice !

Elle était très attendue et même si, personnellement, je n’aime pas Fin plus que ça (bon gars mais j’aurais pu continuer à vivre sans sa route), je n’allais pas cracher sur du nouveau contenu Steam Prison !

La fameuse trope « y’a une seule chambre de dispo et y’a qu’un lit double » va en régaler certain-e-es.

Dans cette route, au moment où Cyrus est accusée du meurtre de ses parents, Fin se sacrifie en se dénonçant. Bien sûr, comme on le sait vous et moi, et Cyrus aussi d’ailleurs !, ce n’est pas le meurtrier. Mais le temps presse et c’est la solution la plus rapide pour éviter à Cyrus de se faire envoyer dans les Depths. De toute façon, Fin avoue : même s’il n’a rien à se reprocher concernant le meurtre, il est coupable d’un autre crime… celui d’aimer Cyrus. Car oui ! rappelons-le ! être amoureux est formellement interdit dans les Heights. Donc pour Fin, le résultat est le même.

Léger après avoir avoué ses sentiments et confiant d’avoir épargné l’exile à Cyrus, il ne sait pas que dans la police, si ton ou ta partenaire est puni pour un crime, tu es tenu-e comme partiellement responsable donc tu es, toi aussi!, envoyé-e dans les Depths pour rejoindre les rangs des HOUNDS. Et voilà comment les chemins de Fin et de Cyrus vont se recroiser.

La route est mignonne et je pense qu’elle saura satisfaire ceux et celles qui n’attendaient que de voir Fin heureux et épanoui mais… en ce qui me concerne, je ne suis pas convaincue par la progression de l’histoire ni spécialement contente de comment elle se termine. C’est court et, sur la fin, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de facilités et qu’au final, rien n’était réglé, mais bon ! au moins Fin et Cyrus vécurent heureux ! et il est sous-entendu qu’ils vont faire ce qu’il faut pour avoir beaucoup d’enfants ! Cool pour eux, cool pour Fin.

Même si l’idée est d’enfin avoir une fin digne de ce nom pour Fin, qui dit « route » dit « plusieurs fins », et donc une ou deux « bad ends » ! Pas d’exception ici, on a le droit à deux fins tragiques, l’une moins bonne que l’autre.

En plus de cette nouvelle route, le DLC propose également des after stories pour chacune des good ends du premier jeu (même la grand ending story) et des short stories pour TOUS les personnages.

Les after stories sont mignnones et exactement ce que j’attends d’un DLC : un peu de fluff supplémentaire, juste pour le plaisir !! Ma préférence va bien sûr à celle d’Ulrik… leur relation est toujours aussi attendrissante et l’histoire était simple et efficace.

Les short stories sont un peu différentes ! Déjà, elles ne sont pas doublées et en style NVL (c’est-à-dire que le texte occupe tout l’écran). Mais surtout ! Elles sont assez mélancoliques, on a changement total d’ambiance. Les personnages les plus importants ont le droit à plusieurs short stories et la plupart prennent place après les « normal endings » qui sont des fins tristes sans être tragiques (ça vous donne donc une idée du ton des short stories qui leur font suite). J’ai bien aimé le style et c’était intéressant d’avoir le point de vue de tous les personnages, mêmes les plus insignifiants.

Seul petit détail qui m’a gênée avec ces histoires bonus, c’est un petit défaut de programmation qui faisait qu’à chaque transition, une text box vide apparaissait en haut de l’écran et même si c’est pas grave et que ça n’empêche pas de jouer normalement, ça me rendait dingue !!! Mais si c’est le seul truc à critiquer, c’est vraiment que ça roule (mieux vaut que ça soit ça plutôt que, au hasard, la traduction!!!).

Vous pouvez l’acheter sur Steam ou MangaGamer pour 8€19 !

Le tout dans le tout, rien de transcendant, mais un peu plus de Steam Prison, ça fait toujours plaisir !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire