Publié dans News

Free! -the Final Stroke- : la deuxième et dernière partie sort aujourd’hui au Japon !

Est-ce que j’ai abandonné ce blog ? Peut-être. Peut-être un peu. Mais, aujourd’hui, en ce 22 avril 2022, il était impératif pour moi de ressusciter Otome Street, car s’il y a bien une chose qui me fait toujours revenir ici, c’est Free!. Et ce vendredi, Free! se termine au Japon. C’est la fin d’une ère, d’une longue et merveilleuse aventure et, même si je pense sincèrement que la série continuera d’une manière ou d’une autre, Free! tel qu’on l’a toujours connu prend fin. Une page se tourne et je tenais à en garder une trace ici, parce que j’écris sur cette série depuis les tous premiers jours, qu’elle et ses personnages ont grandi avec moi, et que ce petit article est ma façon de lui dire au revoir, même si… on se reverra.

C’est un jour spécial, donc j’écris un article, un petit, mais ça ne sera pas le dernier. Déjà parce que je compte bien faire une review une fois que j’aurai vu le film… mais aussi parce que je suis persuadée que Kyoto Animation n’en a pas fini avec Free!, et les spoilers que j’ai pu lire sur la fin du film me le confirment… J’ai bon espoir que Free! reviendra, même si c’est sous une autre forme, avec d’autres personnages… je pense que le studio se laisse la possibilité d’éventuellement continuer à traire sa vache à lait un jour. Et je serai au rendez-vous.

Mais en attendant, j’ai un petit pincement au cœur, pas tant parce que ça se termine, car ça, je l’ai déjà plus ou moins accepté et je pense même que c’est ce qu’il y a de mieux pour la série. Non, ce qui me chagrine, c’est surtout que ça se termine si loin de moi. Je vis cette fin à travers des tweets, des images, des spoilers. Nous autres fans internationaux ne pourront pas visionner le film avant plusieurs mois (et je ne parle même pas de le regarder légalement car ça n’a l’air d’intéresser aucun éditeur…). Quelque part, ça retarde l’échéance, d’un autre, ça me frustre !!! J’aurais aimé pouvoir profiter un peu plus de Free! une dernière fois.

J’essaie de me dire que l’émotion ne sera que plus grande quand, enfin!, je verrai cette conclusion de mes propres yeux. Une conclusion tant redoutée, mais je suis fière et satisfaite que Free! soit la seule série que KyoAni ait fait durer aussi longtemps, alors que jusque là, le studio, même pour ses séries les plus populaires, n’allait jamais plus loin que deux saisons. Free! nous a beaucoup offert. Peut-être même qu’il n’a pas fini. Merci, pour tout. Les émotions, les rencontres, la passion.

Laisser un commentaire